Yoga-sûtra

Qu’est-ce que le Yoga-sûtra

Le Yoga est une discipline qui tire son origine de l’Inde. Il date de 5.000 ans av. J-C. Toutefois, les premiers écrits qui traitent cette pratique de méditation remontent à 200 av. J-C. Ces ouvrages ont été l’œuvre de Patañjali. Ce dernier a fondé un recueil d’aphorismes comprenant 195 petites phrases destinées à être facilement mémorisables. Le recueil est alors appelé Yoga-sûtra et c’est sur celui-ci que se fonde le système philosophique du yoga tel qu’on le connait aujourd’hui.

Le Yogasûtra a ses propres objectifs que le pratiquant peut atteindre en se basant sur ces sutras et en respectant son contenu. Ce recueil se compose de différents chapitres à maîtriser pour atteindre la libération.

Généralités sur le Yoga Sutra

L’objectif principal du Yoga-sûtra est de conduire l’humanité à la béatitude. Ainsi, le principe du Yogasûtra est d’agir sur l’univers intérieur du corps. Pour cela, il met en œuvre différents moyens visant à se libérer de la confusion et de l’ignorance.

Du point de vu du style d’écriture, cet ouvrage est rédigé en sanskrit et de la manière la plus simple possible pour faciliter la compréhension de tous et une parfaite intériorisation des sutras. Les textes sont alors très concis, rigoureux, complets et très bien structurés, ce qui facilite leur transmission aux disciples. Ils doivent être appris par cœur par les étudiants intéressés par l’enseignement. Ce n’est seulement qu’après cette étape que l’enseignement se focalise sur le sens et la signification de chaque mot.

Pour éviter les erreurs de compréhension et afin d’atteindre les objectifs que l’on s’est fixé, il est toujours indispensable aux étudiants d’apprendre le Yoga-sûtra en présence d’un maître qualifié. Cet enseignement se fait grâce à la lecture d’upanishad, un ensemble de textes dont le nom pourrait être traduit par « venir s’asseoir respectueusement au pied du maître pour écouter son enseignement ».

L’avantage du Yoga est qu’il est ouvert à tous sans exception qu’importe son sexe, sa religion, ses convictions ou son origine. Au contraire, le Yoga-sûtra peut se révéler être un support qui renforce ses convictions et foi.

L’enseignement est personnalisé dans la mesure où il est ouvert à la sensibilité de chaque disciple et permet à celui-ci, à travers l’upanishad, de ne recevoir et comprendre que ce qui lui est utile.

Les 4 chapitres du Yoga-sûtra

Le Yoga-sûtra de Patañjali est constitué par quatre chapitres – pāda -. Ces chapitres sont des clés offrant un enseignement de façon distincte et cohérente. Le premier pāda est appelé Samādhi pāda qui à son tour, est composé de 51 sûtras. Dans ce chapitre, l’enseignement se base sur le sens même du Yoga. L’objectif de cette première étape est d’atteindre un haut niveau de concentration afin de parvenir au Samādhi, ou l’éveil de la conscience.

Le deuxième chapitre est dit Sādhana pāda, c’est la méthode qui consiste en la démarche pratique. Cet enseignement conduit l’apprenti au tapas – une des 5 disciplines morales se traduisant dans la vie de tous les jours par  des exercices d’ascétisme (célibat, jeûne, silence sur plusieurs jours…), au Svādhyāya et au Ishvarapranidhana. En gros, l’on peut parler de pratique spirituelle. Le Sādhana est composé de 55 sûtras.

Le troisième chapitre, le Vibhūti pāda, renferme également 55 sûtras. Les textes commencent par expliquer la concentration, la méditation et l’éveil qui sont des techniques spécifiques au Yoga. Ensuite, il enseigne sur les étapes à respecter pour accéder à l’état supérieur de conscience.

Enfin, la dernière étape est le Kaivalya pāda, le principal but à atteindre dans le Yoga. Il se focalise sur l’évolution du psychisme et l’état de libération.

Afin de comprendre parfaitement les différentes étapes du Yoga-sûtra, n’hésitez pas à vous rapprochez d’un professeur ayant suivi une bonne formation Yoga ou à suivre un stage Yoga. Vous découvrirez également le concept de la non-violence : l’ahimsa.